Wednesday, 20 February 2013

katieparis: (Default)
latribune.fr | 20/02/2013, 12:46

Le Canard Enchaîné et Les Echos se sont procuré une lettre de Maurice M. Taylor Jr, le PDG de Titan International, adressée au ministre du Redressement productif. L'hypothétique repreneur y dresse un portrait peu flatteur des ouvriers de l'usine Goodyear d'Amiens Nord.
C'est ce qui s'appelle un portrait au vitriol. Dans une lettre en anglais adressée au ministre du Redressement productif, datée du 8 février et publiée par Le Canard Enchaîné et Les Echos mardi, le PDG de Titan International - qui a renoncé à reprendre l'usine de pneus Goodyear d'Amiens-Nord - raille "les soi-disant ouvriers" qui "ne travaillent que trois heures".

Une réponse à une lettre d'Arnaud Montebourg

Pour justifier sa démarche, le PDG Maurice M. Taylor dit répondre à un courrier du 31 janvier du ministre demandant à Titan International, société américaine spécialisée notamment dans la fabrication des pneus agricoles, d'entamer des discussions pour une reprise de l'usine d'Amiens menacée de fermeture. Goodyear avait en effet annoncé fin janvier que l'usine d'Amiens-Nord allait fermer, menaçant 1.173 postes et provoquant un tollé politique en France, le gouvernement devant faire face à une multitude de fermetures de sites industriels. Arnaud Montebourg avait donc souhaité "ramener tout le monde à la table des négociations". Mais le ministre avait finalement été contraint d'annoncer le 12 février que Titan "ne reviendrait pas". Sachant que des premières négociations entre le groupe et Titan International avaient déjà échoué l'automne dernier.

Voici un extrait de la lettre publiée sur le site du quotidien économique:
"Goodyear a essayé pendant plus de quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, qui sont parmi les mieux payés, mais les syndicats et le gouvernement français n'ont fait rien d'autre que de discuter. J'ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France! Monsieur, votre lettre signale que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça? Titan est celui qui a l'argent et le savoir-faire pour produire des pneus. (...) Le fermier français veut des pneus pas chers. Il se moque de savoir s'ils viennent de Chine ou d'Inde. Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d'un euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers", écrit le PDG, Maurice M. Taylor. Avant de conclure: "Titan n'est pas intéressé par l'usine d'Amiens Nord."

Interrogé mercredi soir, Arnaud Montebourg a refusé de commenter cette lettre. "Je ne veux pas nuire aux intérêts de la France", a expliqué le ministre du Redressement productif.

Profile

katieparis: (Default)
katieparis

March 2014

M T W T F S S
     12
345678 9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Expand Cut Tags

No cut tags

Most Popular Tags

Style Credit